Histoire de la pensée religieuse

 

La théologie du Moyen-Age

La religion n'est pas tombée du ciel. Elle naît de la peur humaine de disparaître.

Non seulement l'homme a divinisé les forces naturelles pour intercéder auprès d'elles afin d'obtenir une meilleure vie ici-bas, mais il a élaboré quantité de systèmes pour espérer au-delà de la mort. La religion est un instrument de survie au même titre que la richesse ou le pouvoir.

La révélation de Jésus de Nazareth n'est pas une religion. En effet, le fondateur du christianisme n'a jamais cherché ou revendiqué un quelconque pouvoir, tant politique que religieux. Il est venu, dit-il, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie (Marc 10, 45).

Enseignant et manifestant que la vie se donne et ne se gagne pas, il a proclamé que celui qui veut sauver sa vie, la perd, mais que celui qui perd sa vie à cause de lui et de l'Evangile, la sauve (Marc 8, 35).

Qu'ont fait les chrétiens de ce message ?

 

Alignements de Stonehenge

 

Présentation de l’orateur
Le pasteur Gilbert Carayon est titulaire d’une maîtrise en théologie de l’Université de Strasbourg.
Elevé dans une Eglise de la mouvance millénariste, il s’est intéressé, dès sa jeunesse, à l’histoire des religions et particulièrement aux religions orientales.
Après plusieurs séjours à l’étranger, notamment au Cameroun, au Liban et en Algérie, il a débuté en 1992 une étude systématique des religions destinée au grand public, en commençant par le sentiment religieux primitif et en finissant par les théologiens du XXème siècle. Ses conférences ont été suivies par un public fidèle et adaptées à la diffusion radiophonique.

 

7 nouveaux sujets sont présentés pour ce cycle 2015 - 2016 : à 20h au temple de Chabeuil

  • mardi 6 octobre 2015 : le schisme d'Orient
    Le 16 juillet 1054, la rupture était consommée entre l'Eglise de Rome et l'Eglise orientale.
    Pourquoi ce divorce ? Une conférence qui fait le tour des causes politiques, culturelles, théologiques, liturgiques, missionnaires et ecclésiales du schisme d'Orient.
  • mardi 10 novembre 2015 : Les croisades
    Le 27 novembre 1095, le pape Urbain II prêche la croisade à Clermont.
    Qu'est-ce qui a motivé cette formidable entreprise qui durera deux siècles, et dont les conséquences se font sentir encore aujourd'hui ?
  • mardi 1er décembre 2015 : Le monachisme au Moyen Age
    Comment, de l'ordre de Cluny aux Cisterciens, le monachisme a accompagné les changements de mentalités tout au long du Moyen Age.
  • mardi 2 février 2016 : la théologie aux 11ème et 12ème siècles
    Les apports et idées de quelques grands théologiens tels que Béranger de Tours, Anselme de Canterbury, sans oublier la querelle qui opposa Bernard de Clairvaux et Abélard.
  • mardi 8 mars 2016 : crises et développements de la papauté au Moyen Age
    Qui est sorti vainqueur de la célèbre querelle des investitures, l'empereur germanique ou le pape ?
  • mardi 5 avril 2016 : Les Vaudois et autres mouvements de réforme du 12ème siècle
    Les Vaudois sont les plus connus de ces mouvements - ils ont d'ailleurs une histoire qui se continue - mais qui sont ces Pétrobrusiens, ces partisans de la Patarie et autres Henriciens ?
    Un tour d'horizon de ces groupes qui ont osé bravé la puissance de l'Eglise romaine aux 11ème et 12ème siècles.

  • mardi 10 mai 2016 : Thomas d'Aquin
    La vie et la pensée du plus grand théologien du Moyen Age.
    Comment Thomas d'Aquino a proposé une théologie nouvelle en tenant compte de la raison et non plus seulement de la foi.

 


Lisez les conférences déjà données, ci-dessous...

 

Crises et développements de la papauté au Moyen Age

Au début du Moyen-Age, le rôle de la papauté, en tant qu'arbitre dans le domaine doctrinal, est relativement reconnu. Mais sur le plan juridique et administratif, elle doit encore rendre des comptes au pouvoir impérial. Depuis Justinien (527-565), chaque élection pontificale est soumise à la ratification de l'empereur. Celui-ci a tendance à imposer son candidat et le nouvel élu doit verser au fisc un tribut de 3000 sous d'or. En fait, le pape est un évêque de l'empereur.

A partir de 568, ce sont les Lombards qui dominent l'Italie. Le pouvoir byzantin est en net repli. En 590, les Lombards menacent Rome qui est dans une situation désespérée. C'est cette année là que Grégoire 1er est élu pape.

Lire la conférence

La théologie aux 11ème et 12ème siècles

Le 10ème siècle ne connait aucun développement théologique. L'Eglise a adopté le point de vue de Paschase Radbert, en ce qui concerne la présence réelle dans l'Eucharistie ; et le débat relatif à la grâce et à la prédestination reste ouvert.

Les discussions théologiques reprennent, mais sur des bases plus intellectuelles, philosophiques et moins pratiques qu'au 9ème siècle. Car, en ces 11ème et 12ème siècles, la société et les mentalités changent

Lire la conférence

Le monachisme au moyen âge

Comment, de l'ordre de Cluny aux Cisterciens, le monachisme a-y-il accompagné les changements de mentalités tout au long du Moyen Age ? La conférence sur les débuts du monachisme chrétien nous a mené à la fin du 6ème siècle, avec les ministères de Benoît de Nursie et de Colomban. Nous voici maintenant au 7ème siècle, sachant bien, qu'à cette époque, le moine est présenté comme le chrétien idéal auquel tout catholique doit s'efforcer de ressembler.

Lire la conférence

Les croisades

Il y a eu de nombreuses croisades à travers l'histoire. Nous parlerons des expéditions chrétiennes en orient de 1096 à 1291. Leur caractère à la fois militaire et religieux illustre la relation qui existait, à l'époque entre les pouvoirs civil et religieux.

Lire la conférence

Le schisme d'Orient

Ce n'est pas le premier, ni le seul schisme de l'histoire de l'Eglise. Mais c'est le plus important, parce qu'il dure encore, après presque 1000 ans, et parce qu'il a séparé l'Eglise en deux parties sensiblement égales.

C'est le résumé et l'aboutissement de 7 siècles de l'histoire de l'Eglise, ce résumé, c'est l'ensemble des causes de ce schisme.

Lire la conférence

La théologie médiévale du 7ème au 9ème siècle

Discussions et controverses du Haut Moyen Age concernant le culte à Marie, la compréhension de l’Eucharistie, la grâce et la prédestination.
Une conclusion refondatrice à une année d’études, traitée par thème.

Lire la conférence

La crise iconoclaste

Pourquoi, aux 8ème et 9ème siècles, le royaume de Byzance a-t-il été secoué par une vraie guerre civile relative au culte des images ?
Quelles conclusions les théologiens de l’époque ont-ils proposées pour sortir de cette crise ?

Cette crise éclate à Byzance aux 8ème et 9ème siècles. C'est un phénomène complexe dont certains traits nous échappent encore. Nous essaierons d'en voir les causes, les enjeux, les conséquences et le fond. Mais pour cela, il nous faut voir rapidement l'évolution de l'iconographie dans l'Eglise.

Lire la conférence