3. Déclaration de foi

 

Après l'étude par les synodes régionaux fin 2016, le synode national réuni à Lille en mai 2017 a voté la Déclaration de foi de l'Eglise Protestante Unie de France.

Mais un tel texte ne laisse pas sans questions. Explications...

 

En Jésus de Nazareth, Dieu révèle son amour pour l’humanité et le monde.
L’Église protestante unie de France le proclame avec les autres Églises chrétiennes. Sur la lancée de la Réforme, elle annonce cette bonne nouvelle : Dieu accueille chaque être humain tel qu’il est, sans aucun mérite de sa part. Dans cet Evangile de grâce, au cœur de la Bible, se manifeste l’Esprit de Dieu. Il permet à l’Église d’être à l’écoute des textes bibliques et de se laisser conduire par eux au quotidien.

  • C’est le cœur de la foi chrétienne que toute Eglise confesse.
  • Formulation spécifique au protestantisme.
  • C’est le sola scriptura des Réformateurs. La Bible n’est pas figée, mais l’Esprit nous y fait entendre la Bonne nouvelle pour notre vie quotidienne.

 

Dieu nous a créés, nous invitant à vivre en confiance avec lui. Nous trahissons pourtant cette confiance, et nous voilà confrontés à un monde marqué par le mal et le malheur. Mais une brèche s’est ouverte avec Jésus, reconnu comme le Christ annoncé par les prophètes : le règne de Dieu est déjà à l’œuvre parmi nous.

  • A l’origine de notre vie, Dieu a un projet de confiance pour nous.
  • Le péché nous emprisonne, nous en sommes tout à la fois acteur et victime.
  • Le Christ nous invite à accueillir aujourd’hui la vie en plénitude.

 

Nous croyons qu’en Jésus, le Christ crucifié et ressuscité, Dieu a pris sur lui le mal.
Père de bonté et de compassion, il habite notre fragilité et brise ainsi la puissance de la mort. Il fait toutes choses nouvelles !
Par son Fils Jésus, nous devenons ses enfants. Il nous relève sans cesse : de la peur à la confiance, de la résignation à la résistance, du désespoir à l’espérance.
L’Esprit saint nous rend libres et responsables par la promesse d’une vie plus forte que la mort. Il nous encourage à témoigner de l’amour de Dieu, en paroles et en actes.

  • Cœur de la foi chrétienne et scandale pour l’humanité : Dieu s’incarne en Jésus. Il vit nos faiblesses, notre mort pour la résurrection.
  • Parce que Dieu a donné son fils, notre frère, nous devenons ses enfants. Christ manifeste une humanité réconciliée.
  • Parce qu’une autre vie est possible, nous devenons responsables et sommes conduits à des engagements concrets.

 

Dieu se soucie de toutes ses créatures. Il nous appelle, avec d’autres artisans de justice et de paix, à entendre les détresses et à combattre les fléaux de toutes sortes : inquiétudes existentielles, ruptures sociales, haine de l’autre, discriminations, persécutions, violences, surexploitation de la planète, refus de toute limite.

  • L’humain n’est pas seul au monde. C’est l’ensemble de la création qui est aimé de Dieu. Dieu nous invite à vivre avec les autres pour créer de nouvelles solidarités et fraternités.
  • Elles sont très concrètes, aussi faut-il en nommer quelques-unes. C’est bien dans la vie de tous les jours que l’Evangile nous conduit à prendre notre part de lutte.

 

Dans les dons qu’elle reçoit de Dieu, l’Eglise puise les ressources lui permettant de vivre et d’accomplir avec joie son service : proclamation de la Parole, célébration du baptême et de la cène, ainsi que prière, lecture de la Bible, vie communautaire et solidarité avec les plus fragiles.
L’Église protestante unie de France se comprend comme l’un des visages de l’Église universelle. Elle atteste que la vérité dont elle vit la dépasse toujours.

  • L’Eglise ne vit que de la Parole annoncée et des sacrements.
  • L’Eglise n’est pas une finalité en soi, mais un moyen pour annoncer l’Evangile.
  • Dieu ne peut pas être compris ou décrit en totalité. Il est toujours au-delà de ce que nous pouvons comprendre. La vérité n’appartient à aucune Eglise.

 

A celui qui est amour au-delà de tout ce que nous pouvons exprimer et imaginer, disons notre reconnaissance.
« Célébrez Dieu, car il est bon et sa fidélité dure pour toujours. » Psaume 118.1

  • La louange est la réponse joyeuse de l’Eglise pour célébrer Dieu et exprimer notre reconnaissance pour sa fidélité et son amour à la suite du psalmiste.

 

Envie de réagir ? Envoyez-nous votre contribution, questions, critiques, réflexions, propositions à secretariat@erfchabeuil.org