Prédications

Toutes ces prédications ont été données lors des cultes de la paroisse réformée de Chabeuil - Châteaudouble.

JUGES SELON NOS ŒUVRES ?

Ecclésiaste 12, 11 à 14 - Apocalypse 20, 11 à 13 - Matthieu 16, 24 à 27

La fin d’une année peut parfois faire surgir des réflexes religieux vieux comme le monde.
Par exemple : le besoin de faire le point, un bilan de l’année écoulée. Que faut-il retenir ? Que peut-on oublier ? C’est une sorte de jugement.

L’être humain s’est toujours fixé des échéances. Des sortes de butoirs qui l’obligent à faire des comptes. Il les fixe, ces échéances, aux occasions des rites de passage, par exemple. Mais surtout à l’approche de la mort.
La croyance en un jugement au moment de la mort est très ancienne, et se retrouve partout. Elle fait partie de la volonté de donner un sens à sa vie ; car si aucun bilan n’est fait, si tout se vaut, si aucun jugement n’est porté sur ce qui a été fait, cru et dit, si on ne peut faire le tri entre le positif et le négatif, le bien et le mal, a quoi cela a-t-il servi de vivre ?

Le jugement donne un sens à la vie. En croyant en un jugement, l’être humain se déclare supérieur à l’animal. Il élabore des règles et des lois qui constituent une base légale du jugement. Et comme l’homme ne peut juger des intentions, le jugement qu’il porte est basé sur les œuvres. On en trouve des traces dans la Bible.

Lire la prédication

TRADITIONALISTE OU PROPHETE ?

Hébreux 1, 1 à 3 - Michée 6, 6 à 8 - Matthieu 28, 16 à 20

Ces versets introductifs de l'épître aux Hébreux discernent plusieurs temps dans l'histoire du peuple de Dieu, telle qu'elle est relatée dans la Bible. L'auteur utilise les termes autrefois et dans ces derniers temps.
Autrefois Dieu a parlé à nos pères par les prophètes ; dans ces derniers temps, il nous a parlé par le Fils. Il y a un avant et un après. La séparation entre les deux temps est, dans le texte, le fait de la venue du Christ. Il a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts (Hébreux 1, 3).

Et on aurait envie d'ajouter : et après ? Est-ce fini ? N'y a-t-il plus rien à attendre ? Car la glorification du Christ peut très bien être considérée comme le mot de la fin. Jésus est venu, il a tout accompli ; il n'y aurait donc plus rien à attendre.
Qu'en est-il ?

Lire la prédication

QU'EST-CE QUE LA VERITE ?

Jean 18, 33 à 38 - 1 Pierre 1, 22 - Psaume 93

L’évangéliste Jean attache une importance particulière à cette rencontre entre Jésus et Pilate. Pour lui il s’agit d’un affrontement entre deux puissances, celle de ce monde et celle qui n’est pas de ce monde.
La scène se déroule dans le prétoire, résidence officielle du procurateur romain. Jésus vient d’être interrogé successivement par les Grands Prêtres Hanne et Caïphe durant la nuit et est conduit ligoté chez Pilate où il arrive au point du jour.
Pilate va et vient. La foule devient de plus en plus violente et Jésus domine son procès avec un calme souverain. Lui l’accusé conduit le procès. C’est tellement vrai que Jésus ne répond pas à la dernière question de Pilate mais reprend le début de l’interrogatoire.

Lire la suite...

LA JUSTICE OU LA GRÂCE

Culte de la Réformation

Matthieu 20, 1-16 - Esaïe 55, 6-9 - Galates 3, 26-29

Je ne me lasse pas de lire et de relire cette parabole. Elle est tellement bouleversante, révolutionnaire. Elle nous fait sortir de nos schémas traditionnels, de nos idées toutes faites, de nos réflexes. Elle présente des références, des critères totalement différents de ceux que nous utilisons habituellement. En fait, elle nous secoue, or nous avons besoin d'être secoués.
En quoi cette parabole, dite des ouvriers de la 11ème heure, est-elle bouleversante ?

Lire la suite...

PAUL ENTRE CIEL ET TERRE

Actes 9, 17 à 26 – Romains 8, 33 à 39 – Marc 10, 28 à 31

Au fil du texte biblique nous trouvons souvent les serviteurs de Dieu dans des situations bien étranges et périlleuses. On pourrait croire que le service de Dieu est bien mal récompensé !

On trouve ainsi Daniel dans une fosse aux lions, Jérémie au fond d'une citerne boueuse ou Esaïe se promenant nu dans les rues de Jérusalem.

Et je vous propose ce matin de trouver Saul de Tarse, tout fraîchement converti, dans une corbeille…

Mais qui était Saul de Tarse et pourquoi se trouvait-il dans une situation aussi embarrassante ?

Lire la suite...

LES TROIS REGARDS DE JESUS

Marc 10, 17-27 ; Psaume 85 ; 1 Jean 3, 1-3

Jésus nous regarde, il nous observe. Il le fait vraiment, en prenant son temps, en nous étudiant au plus près. Non pas comme nous regardons les autres, distraitement, en pensant à autre chose …

Lire la prédication

JESUS, DIEU AVEC NOUS DANS LE PECHE

Matthieu 5, 43 à 48 – Osée 6, 1 à 6 – 2 Corinthiens 5, 16 à 6, 2 – Matthieu 9, 9 à 13

Il y a des expressions terribles dans la Bible, telles que celle-ci qui demande la perfection : Vous serez parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

On pourrait s'attendre à ce que les hommes ne lisent pas ces phrases et ne les retiennent pas, mais c'est, au contraire, le commandement que l'homme religieux va retenir et répéter, car l'être humain recherche la perfection, tout particulièrement en religion. C'est même la caractéristique essentielle de la religion, elle propose, ou ordonne, une perfection résultant d'une morale, d'une loi, d'une suite d'interdits.

Pourquoi cet attrait pour la perfection, alors que l'être humain n'est pas parfait, et que cette recherche le condamne ? Parce que c'est ainsi qu'il pense s'opposer au malheur, au mal.

Tout part, en effet, du problème du mal.

Mais qu’est-ce que le mal ?

Lire la suite...

JE CROIS ! VIENS AU SECOURS DE MON MANQUE DE FOI !

Marc 9, 14 à 29  −  Genèse 15, 1 à 6  −  Luc 17, 5 et  6

Voici un épisode plutôt compliqué de la vie de Jésus. On y trouve plusieurs thèmes : L’échec des disciples devant la maladie ;  la guérison par Jésus ;  des reproches de Jésus aux disciples ; l'analyse de la déclaration du père de l’enfant malade ;  le rôle de la prière dans la guérison … Cela fait déjà beaucoup, et je n’ai pas tout dit.

Mais ce récit est dépendant d’une idée : la foi. On rencontre cette notion à différents moments du passage : Jésus appelle les disciples : génération incrédule ;  au verset 22, le père de l’enfant malade implore l’aide de Jésus par ces mots : si tu peux quelque chose, viens à notre secours … A quoi Jésus répond : Si tu peux !... Tout est possible à celui qui croit. C’est alors que le père a cette prière étrange : Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi !

C’est cet aspect particulier de la foi qui m’a attiré dans ce texte. Je me suis dit que pour démarrer l’année ecclésiale sur le thème de la foi (et sous le titre : Nous croyons …), ce récit avait des choses à nous dire, ne serait-ce que par sa présentation décapante de la foi.

Mais que dit vraiment ce texte ? Et que s’est-il passé ?

Lire la suite...

DU DIEU DE L’ORAGE À LA SOURCE D’EAU VIVE

Deutéronome 28, 15 à 24 − Deutéronome 11, 10 à 17 − Matthieu 5, 43 à 48 − Jean 4, 10 à 15

On pourrait continuer la lecture longtemps. Tout le chapitre 28 est rempli de malédictions. Sauf  les 14 premiers versets où il est décrit les bénédictions que le Seigneur accordera à Israël si celui-ci est fidèle à la loi de Dieu et s’il suit ses chemins. Des bénédictions telles que celles présentées aux versets 11 et 12 : Le Seigneur te donnera le bonheur en faisant surabonder le fruit de ton sein, de tes bêtes et de ton sol, sur la terre que le Seigneur a juré à tes pères de te donner. Le Seigneur ouvrira pour toi le réservoir merveilleux de son ciel, pour faire tomber en son temps la pluie sur ton pays, et bénir ainsi toutes tes actions.

Lire la suite...

UNE SEULE CHAIR AVEC LE SEIGNEUR

Exode 20, 14 − 1 Corinthiens 6, 15 à 17 − 2 Corinthiens 11, 1 à 3 − Matthieu 19, 1 à 12   

Vous avez reconnu le 7ème commandement qui ordonne de ne pas commettre l’adultère.

Le mot adultère vient du latin adulterare qui signifie : altérer, falsifier. Commettre l’adultère, c’est falsifier une situation établie, c’est tromper.

Le dictionnaire (Petit Robert) définit l’adultère comme étant un rapport sexuel volontaire d’une personne mariée avec une personne autre que son conjoint. Et là, j’avoue que je ne sais plus trop de quoi on parle, bibliquement.

Qu’en est-il des personnes non mariées qui ont des relations avec des personnes mariées ? Les mariés seuls sont-ils coupables d’adultère ? Il semble que non, car en Deut 22, 22,  la loi prévoit qu’un homme non marié qui couche avec une femme mariée soit puni de mort.

Lire la suite...