Prédications

Toutes ces prédications ont été données lors des cultes de la paroisse réformée de Chabeuil - Châteaudouble.

JESUS : DIEU AVEC NOUS DANS LA MORT

Daniel 3, 1.2.4 à 6, Colossiens 3, 1 à 4, Jean 11, 17 à 27

Le roi Nabuchodonosor ordonne que l’on adore sa statue sous peine de mort. Trois Hébreux refusent. Et ils annoncent que Dieu peut les délivrer de la fournaise. Or, la fournaise c’est l’enfer ; au sens propre comme au sens figuré. Au sens figuré, car cette histoire est signifiante, elle veut dire quelque chose. Tout exprime la globalité dans ce récit : le verset 7 dit que tous les peuples de la terre se prosternent devant la statue du roi de Babylone. On est témoin, ici, du combat que se livrent la vérité et l’erreur ; et cette dernière promet l’enfer à ceux qui ne veulent pas se soumettre à sa volonté.

Lire la suite...

JE SUIS

Jean 9, 1 à 12 ; 35 à 38, Exode 3, 1 à 15, Jean 8, 52 à 59

Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance.
Avez-vous déjà pensé à la situation d'un aveugle de naissance ? Il y a une grande diffé-rence entre lui et une personne devenue aveugle après avoir vu pendant des années. L'aveugle accidentel a des points de repères connus, même s'il ne les voit plus. Si on lui décrit un paysage, un tableau, il peut l'imaginer, en fonction de ce qu'il a déjà vu.
L'aveugle-né, lui, ignore les couleurs, par exemple. Ça ne lui dit rien que vous lui parliez d'un temps gris et nuageux ou de l'éclat du soleil ; il ne peut pas l'imaginer, et s'il le fait, cela risque fort d'être différent de la réalité. Son handicap est donc double : non seule-ment, comme l'aveugle accidentel, il ne peut pas se déplacer librement, par crainte de heurter un obstacle ; mais il ignore toute une palette d'éléments qui constitue le décor de la vie, et bon nombre de ses références. L'aveugle-né est handicapé aussi intellectuellement. Il a besoin de la lumière dans tous les sens du terme : physiquement et intellectuellement. C'est le cas de l'aveugle-né de l'Evangile.

Lire la suite...

SI TU ES FILS DE DIEU …

Matthieu 4, 1 à 11, Esaïe 58, 5 à 9a, 1 Jean 3, 1. 2 ; 5, 1 à 4

C'est un texte bien connu, annuellement proposé à notre méditation le 1er dimanche du Carême. Un texte qui fonde la pratique chrétienne du jeûne ; bien que le jeûne soit présent tout au long de l'Ancien Testament, afin de marquer, de façon particulière, l'accablement ou l'intercession. De même le jeûne est pratiqué dans toutes les cultures humaines, toujours pour les mêmes raisons : l'accablement ou l'intercession.

Lire la suite...

LA MAISON SUR LE ROC

Matthieu 7, 21 à 27 - Psaume 127, 1 et 2 - 1 Corinthiens 3, 10 à 15

Jésus achève le sermon sur la montagne dans lequel il a essayé de construire quelque chose. Ce quelque chose, c'est le royaume, la maison de Dieu. C'est le thème de ce texte : construire, bâtir. Et de même qu'il édifie le Royaume, le Christ nous propose de construire, de réaliser, de faire quelque chose de nos vies. Qu'allons-nous construire, que construisons-nous ? Le royaume de Dieu ou le nôtre ? Jésus va montrer que les fondations sont plus importantes que les maisons.

Lire la suite...

LE MASQUE

Genèse 3, 1 à 8 - Apocalypse 7, 9 à 17 - Matthieu 23, 25 à 28

Dans quelques jours commencera le carême, c'est-à-dire un temps de repentance. Et avant que le carême commence, la société se défoule avec les beaux jours qui s'annoncent. Et comment la société se défoule-t-elle ? Avec les carnavals : moments de détente et de renversement des rôles. Les médias relatent ces temps de liesse au cours desquels les gens agissent de façon non ordinaire sous le couvert de masques. Agiraient-ils ainsi sans être masqués ? Le masque ne sert-il qu'à masquer son identité ou bien a-t-il d'autres rôles, d'autres valeurs, d'autres significations ? Quel est le sens du masque ?

Lire la suite...

ELIE, LE FEU ET LE MURMURE

I Rois 19, 8 à 18 - Luc 17, 7 à 10 - Eph 4, 1 à 13

Y a-t-il encore un adorateur du Seigneur dans le Royaume d’Israël ? Ou tous les Israélites sont-ils devenus des adorateurs de Baal ?
Oui, il y a encore un adorateur de l’Eternel en Israël. Et il va le prouver… Il va le prouver seul, à un contre tous !
C’est le défi du siècle : à ma droite Elie le Tishbite, rustique, athlétique, hirsute, vêtu de poil. A ma gauche : 450 prophètes de Baal, nourris, choyés et protégés par la reine Jézabel.
L’enjeu du défi est le suivant : faire venir le feu du ciel sur l’autel de son Dieu afin de démontrer, de façon éclatante et définitive, quel est le vrai Dieu pour Israël : L’Eternel ou Baal.

Lire la suite...