Le temps d'une pause - Vendredi 26 mars 2021

Autour de Exode 14, versets 15 à 31 : Puis l'Éternel dit à Moïse : Pourquoi cries-tu vers moi ? Parle aux fils d'Israël, et qu'ils se mettent en marche !

Cliquez ici Le temps d'une pause pour écouter !

Exode 14, versets 15 à 31

15 Puis l'Éternel dit à Moïse : « Pourquoi cries-tu vers moi ? Parle aux fils d'Israël, et qu'ils se mettent en marche !
16 Et toi, lève ton bâton, et étends ta main sur la mer, et fends-la. Et que les fils d'Israël entrent au milieu de la mer, à pied sec.
17 Et moi, voici, j'endurcirai le cœur des Égyptiens, et ils [y] entreront après eux. Et je me glorifierai dans le Pharaon et toute son armée, dans ses chars et ses cavaliers.
18 Et les Égyptiens sauront que je suis l'Éternel, quand je serai glorifié dans le Pharaon, ses chars et ses cavaliers. »
19 Alors l'Ange de Dieu, qui allait devant le camp d'Israël, partit et s'en alla derrière eux. Et la colonne de nuée partit de devant eux et se tint derrière eux.
20 Et elle vint entre le camp des Égyptiens et le camp d'Israël. Et elle fut [pour les uns] une nuée et des ténèbres, et [pour les autres] elle éclairait la nuit. Et l'un n'approcha pas de l'autre pendant toute la nuit.
21 Puis Moïse étendit sa main sur la mer, et l'Éternel refoula la mer toute la nuit par un puissant vent d'est. Et il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent.
22 Et les fils d'Israël entrèrent au milieu de la mer, à pied sec, et les eaux étaient pour eux un mur à leur droite et à leur gauche.
23 Or les Égyptiens les poursuivirent — tous les chevaux du Pharaon, ses chars et ses cavaliers — et ils entrèrent après eux au milieu de la mer.
24 Et il arriva, à la veille du matin, que l'Éternel regarda l'armée des Égyptiens depuis la colonne de feu et de nuée, et il mit le désordre dans l'armée des Égyptiens.
25 Et il détacha les roues de leurs chars, et fit qu'on les menait avec difficulté. Et les Égyptiens dirent : « Fuyons devant Israël, car l'Éternel combat pour eux contre les Égyptiens ! »
26 Puis l'Éternel dit à Moïse : « Étends ta main sur la mer, et les eaux retourneront sur les Égyptiens, sur leurs chars et sur leurs cavaliers. »
27 Et Moïse étendit sa main sur la mer. Et, vers le matin, la mer revint prendre sa place, et les Égyptiens s'enfuirent à son approche. Et l'Éternel précipita les Égyptiens au milieu de la mer.
28 Alors les eaux retournèrent et recouvrirent les chars et les cavaliers de toute l'armée du Pharaon qui était entrée après eux dans la mer. Il n'en resta pas même un seul.
29 Mais les fils d'Israël marchèrent à pied sec au milieu de la mer, et les eaux étaient pour eux un mur à leur droite et à leur gauche.
30 Et ce jour-là, l'Éternel délivra Israël de la main des Égyptiens, et Israël vit les Égyptiens morts sur le rivage de la mer.
31 Et Israël vit la main puissante que l'Éternel avait étendue1 contre les Égyptiens. Et le peuple craignit l'Éternel, et ils crurent en l'Éternel et en Moïse son serviteur.

Le Carême, un temps qui fait mémoire des 40 jours que Jésus a passés dans le désert…
Mais avant Lui, en parallèle, Moïse, une foule aux abois, acculés par l’énorme armée de Pharaon.
Pour la seconde fois, Moïse brandit son  bâton, celui là même qu’il avait déjà brandi pour chacune des dix plaies. Mais cette fois le bâton ouvre la voie vers la vie, pour le peuple Hébreux et lui seul. Les Israëlites, guidés par une nuée,  colonne de  fumée ou lumière placée devant eux, la voient  soudain s’interposer entre eux et l’armée de Pharaon .Dieu protège après avoir guidé. Dieu étend la main, lève le bras et la mer, par  vent d’Est, va mettre toute une nuit pour s’assécher, et qu’un gué s’ouvre.
Il faut prendre le temps pour prendre la mesure de la situation. Prendre le temps de s’en remettre à Dieu.
Il faut le temps pour que le peuple Hébreu constate la puissance du miracle.
Et le temps encore d’avoir soif quand l’eau  du Désert de Horeb, atrocement salée, imbuvable,  ne peut les désaltérer.
Il faudra du temps pour que les Hébreux s’installent et qu’enfin du rocher jaillisse l’eau.
Le désert est un passage obligé, une période de transition, de séparation.
C’est un peuple qui alors va prendre en main sa destinée, mais là encore il lui faudra 40 ans pour y parvenir, pour accéder au lieu que Dieu lui destine.
La Terre Promise.
Le chemin vers une autre vie de liberté et d’abondance, aura nécessité l’apprentissage du désert.

Loup Cornut (Eglise Protestante Unie)