Le temps d'une pause - Vendredi 12 mars 2021

Autour de 1 Corinthiens 1, 20 à 21 : Où est le sage ? Où est le docteur de la loi ? Où est le raisonneur de ce siècle ? Dieu n’a-t-il pas rendue folle la sagesse du monde ?

Cliquez ici Le temps d'une pause pour écouter !

1 Corinthiens 1, 20 à 21

Où est le sage ? Où est le docteur de la loi ?
Où est le raisonneur de ce siècle ?
Dieu n’a-t-il pas rendue folle la sagesse du monde ?
En effet, puisque le monde, par le moyen de la sagesse, n’a pas connu Dieu dans la sagesse de Dieu, c’est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient.

Une sagesse renversante !
En caricaturant, je dirais qu’il y a trois sagesses dans notre monde occidental: celle des stoïciens, celle de la société de consommation, et celle de Dieu.
Pour la première, qui connaît un regain d’intérêt, le bonheur vient d’un comportement vertueux : maîtriser ses pulsions, utiliser son esprit pour comprendre le monde, traiter les autres de manière juste et équitable.
Pour la deuxième, le bonheur c’est d’avoir la santé, un job, une maison, un conjoint et des enfants.
La troisième sagesse, celle de Dieu, est renversante. Elle se démarque radicalement des deux premières: le bonheur est à ma portée, même si je suis loin d’être vertueux ou si je suis pauvre et malade.
Elle se résume en une phrase : « heureux les humbles de cœur, car le Royaume des cieux est à eux ».
Elle inverse nos valeurs: le plus grand aux yeux du monde n’est pas le plus grand aux yeux de Dieu.
Au contraire, Dieu se fait tout proche du plus petit, du plus faible et du plus humble, et donne un bonheur que la sagesse du monde ne peut concevoir.

Christian Tanon - Eglise protestante unie de France