Le temps d'une pause - Vendredi 20 novembre 2020

Autour de Ecclésiaste 5, versets 1 à 8 : Attention à ce que tu fais quand tu vas à la maison de Dieu ! Vas-y pour écouter...

Cliquez ici Le temps d'une pause pour écouter !

Ecclésiaste 5
1 Attention à ce que tu fais quand tu vas à la maison de Dieu ! Vas-y pour écouter. Cela vaut mieux que d’offrir des sacrifices comme les sots. En effet, ils ne savent pas qu’ils agissent mal.
2 Ne parle pas trop vite et ne te dépêche pas de faire des promesses à Dieu. Dieu est au ciel, et toi, tu es sur la terre. Donc, parle peu.
3 Quand on a trop de soucis, on fait des rêves, et quand on parle trop, on dit des bêtises.
4 Si tu fais une promesse à Dieu, tiens-la vite, car Dieu n’aime pas les sots. C’est pourquoi accomplis ce que tu as promis.
5 Il vaut mieux ne rien promettre que de faire une promesse sans la tenir.

Ecclésiaste 7
14 Quand tout va bien, sois heureux. Quand tout va mal, réfléchis. Dieu envoie le bonheur ou le malheur: ainsi, nous ne savons jamais ce qui va arriver.

Proverbes 19
8 Une personne qui apprend à réfléchir se fait du bien. Celle qui fait des efforts pour comprendre réussit.

 

Réfléchir… n’est-ce pas s’ouvrir à une réalité plus large que ce que nous vivons ou qui nous préoccupe ?
Réfléchir… n’est-ce pas préparer une place en soi-même pour laisser naître une autre manière d’être humain et en relation aux autres ?
Réfléchir… n’est-ce pas aussi accepter d’accueillir notre vie en sa fragilité, en son urgence et savourer chaque étincelle de bonheur comme un signe que Dieu nous donne dans nos nuits incertaines voire angoissantes ?
Il n’y a pas que la pandémie et ses incertitudes qui doivent nous pousser à réfléchir et prier. Au cœur de ce qui nous déroute, la situation actuelle, est une riche source de réflexion sur le sens de l’Existence et une occasion renouvelée de nous ouvrir à ce qui fait vivre… malgré tout….

Elisabeth Muths, pasteure de l'Eglise d'Alsace Lorraine