Chabeuil Aide et Partage - Association oecuménique d'aide aux plus démunis du canton de Chabeuil

 

Association œcuménique Loi 1901, son but est d'apporter une aide matérielle et morale à tous ceux qui, pour une raison ou pour une autre, se trouvent dans une situation difficile, sans distinction sociale, politique ou confessionnelle.

 

 

Cette association est œcuménique, mais sans s'interdire toute discussion entre eux portant sur des questions de société, ses membres s’abstiennent de toute propagande religieuse ou politique par le biais de l’aide apportée.

L’association a actuellement plusieurs champs d'action :

  • L’aide alimentaire
  • L'accueil – L'écoute
  • L’aide d’urgence
  • L’alphabétisation
  • La bourse aux vêtements
  • Les loisirs des enfants
  • Noël

Elle travaille en étroite collaboration avec les différents partenaires sociaux et principalement les assistantes sociales du Centre Médico Social de Chabeuil (CMS). Son champ géographique est celui du canton et concerne les communes de Barcelonne, La Baume Cornillane, Chabeuil, Châteaudouble, Combovin, Malissard, Montélier, Montvendre, Peyrus, Upie.

 

L'épicerie de Chabeuil Aide et Partage pour la distribution de colis alimentaires Bourse aux vêtements de Chabeuil Aide et Partage Noël des enfants à Chabeuil Aide et Partage

 

Pour en savoir plus, visitez le site de Chabeuil Aide et Partage


 

Assemblée générale 2019 de Chabeuil Aide et Partage

Intervention de la Pasteure Laurence Guitton à l'Assemblée Générale de Chabeuil Aide et Partage du 29 janvier 2019

Bonsoir à tous,

C’est en tant que Pasteure nouvellement arrivée dans la cité de Chabeuil qu’il me revient d’intervenir ce soir pour évoquer la dimension chrétienne et œcuménique qui anime Chabeuil Aide et Partage depuis sa création.

Dans la Bible, au chapitre 6 du Livre des Actes qui décrit la vie des premières Églises chrétiennes il y a plus de 2000 ans, se trouve l’histoire d’Étienne.

Je ne vais pas vous la lire en entier, rassurez-vous. En bref, il nous est raconté qu’Étienne avait été élu à la tête d’une équipe de 7 personnes chargées d’assurer dans l’Église naissante, le « service des tables ».

En effet, les premiers disciples et les premiers paroissiens, tout à leur désir d’évangéliser et de témoigner, avaient laissé de côté d’autres personnes de la cité plus fragiles, plus en retrait de la vie spirituelle de l’Église. Le texte biblique nous parle des « veuves des Hellénistes », mais elles sont à elles seules le symbole de ceux qui vivaient en marge de la société, qui n’avait ni conjoints, ni enfants, ni famille, ni travail, ni terre cultivables : bref, ceux qui n’avaient pas de source de revenus suffisantes et qui étaient dépendants de leur prochain.

Et cette équipe avec à sa tête Etienne n’était pas chargée de leur porter la bonne parole, mais de leur apporter à manger. De leur apporter leur part du repas qui était normalement pris en commun par la communauté, car les premières Églises chrétiennes vivaient en partageant tous. Ils étaient chargés de se porter au devant de ces personnes qui ne peuvent plus se déplacer, qui n’osent pas parfois, mais qui sont en demande de ce qui matériellement leur est nécessaire pour vivre.
Pour beaucoup, ces veuves ne s’étaient pas, ou pas encore converties au christianisme naissant. Elles étaient juives, ou adeptes des religions païennes romaines. Mais peu importait : elles avaient besoin de ce repas pour vivre.

Cet épisode est souvent considéré comme étant à l’origine des œuvres d’entraide des Églises chrétiennes. Et même si nos Églises protestante et catholique n’envisagent pas théologiquement la vertu de ces œuvres de la même manière, elles sont unanimes pour dire qu’elles sont indissociables et complémentaires de l’amour du prochain qu’elles prêchent.

Lire la suite de l'intervention

Assemblée générale 2015 de Chabeuil-Aide et Partage

Intervention du Pasteur Gilbert Carayon lors de l'Assemblée générale du 27 janvier 2015

C'est en tant que pasteur de l'Eglise protestante unie de Chabeuil - Châteaudouble que je prends la parole devant vous à l'occasion de l'Assemblée générale de CAP. Le conseil d'administration de CAP a, en effet, souhaité qu'un responsable de l'Eglise catholique ou de l'Eglise protestante rappelle, lors de l'Assemblée Générale, le caractère œcuménique de Chabeuil Aide et Partage. C’est ainsi que je relaie, cette année, le Père Jean-Pierre LEMONON qui avait pris la parole l'année dernière, lors de cette même assemblée.

Ainsi CAP est œcuménique, c'est inscrit dans ses statuts. Dire et écrire cela, c'est déclarer que cette association n'est pas rattachée à une Eglise ou à un organisme particulier, mais qu'elle est chrétienne.

A l'heure où en France la menace existe de voir des communautés religieuses se dresser les unes contre les autres, il est bon de rappeler que la bienfaisance et le service sont avant tout chrétiens (en attendant de devenir universels !!! ).

Mais que revêt cette « appellation » : chrétien ?

Ce terme se rattache évidemment au Christ qui parcourait la Judée, la Galilée et la Samarie en faisant du bien autour de lui, et notamment en guérissant les malades. Il y a évidemment une différence fondamentale entre le Christ et CAP, à savoir que Jésus ne distribuait rien, parce qu'il n'avait rien à distribuer, (sauf quand il multipliait des pains et des poissons) ; mais pour pouvoir les distribuer, il a dû les multiplier, alors que CAP distribue beaucoup mais ne guérit personne, jusqu'à preuve du contraire.
Cependant les deux (toutes proportions gardées) poursuivent le même but, à savoir le relèvement de l'être humain.

En ce sens (et les rapports que vous venez d'entendre le disent clairement), CAP marche dans les pas de Jésus. Cela fait peut-être un peu prétentieux de s'exprimer ainsi, mais je le fais d'autant plus facilement que je n'ai pas le sentiment de prêcher pour ma paroisse. Ces constatations me poussent à remercier de tout cœur celles et ceux qui travaillent toute l'année afin de faciliter la vie de ceux qui manquent du nécessaire pour survivre.

Les activités sont diverses à CAP, que ce soit pour distribuer des colis de nourriture, pour donner des cours d'alphabétisation, pour du soutien scolaire, pour les bourses aux vêtements, etc.

Si cela correspond à votre vocation, nul doute qu'on vous fera une place dans les équipes. Et bien sûr, aucun certificat d'appartenance à une Eglise ne vous sera demandé…